Arabic AR Chinese (Simplified) ZH-CN English EN French FR German DE Japanese JA Portuguese PT Russian RU Spanish ES Ukrainian UK

Paul Thomas Anderson : « On peut tenir cette histoire entre ses mains »

Latest news

    Le réalisateur Paul Thomas Anderson lors du déjeuner des nommés aux Oscars, à Los Angeles, le 5 février 2018.

    En bon Américain, Paul Thomas Anderson est un cinéaste pragmatique, plus prompt à détailler la confection de son huitième long-métrage, Phantom Thread, qu’à broder des théories sur le rapport de force entre les sexes lors des prochains Oscars, où il a glané six nominations. Le quadra reçoit dans un palace parisien, peu après « un excellent déjeuner ».

    Votre film est saturé de repas, qui affriandent ou enveniment les relations de couple, de famille, de travail. Pourquoi ?

    Quand Daniel Day-Lewis et moi préparions There Will Be Blood (2007), Daniel se moquait chaque matin de la sophistication de mes petits déjeuners. Le tournage de Phantom Thread nous a permis de surenchérir sur cet amusant petit rituel.

    « Phantom Thread » est-il le pendant matérialiste de « The Master » (2012), où les rapports de force s’exprimaient sur un mode plus spirituel ?

    L’histoire est très mince, on peut la tenir entre ses mains, comme un tissu. Le spectateur s’y plongera d’autant mieux. De tous les films en lice pour les Oscars que j’ai vus, celui qui m’a le plus troublé est Call Me by Your Name, de Luca Guadagnino : élégant, minimal, pragmatique.

    Le décor est tapissé de motifs conçus par William Morris, un designer socialiste issu de l’aristocratie victorienne. « Phantom Thread » est-il marxiste ?

    View the original article: http://www.lemonde.fr/cinema/article/2018/02/13/paul-thomas-anderson-on-peut-tenir-cette-histoire-entre-ses-mains_5255935_3476.html

    Cette idée me plaît beaucoup ! Comme nombre d’immigrés dans l’Angleterre des années 1950, le personnage d’Alma a fui l’Europe de l’Est à cause de la guerre : travailler pour un couturier excentrique tel que Reynolds Woodcock est ce qui pouvait lui arriver de moins dramatique. Reynolds pensait, comme le chante Neil Young, qu’« un homme a besoin d’une servante ». Mais il réalise qu’il aime qu’Alma lui réponde, le domine, l’affaiblisse. Elle crée ce que les pédiatres appellent « un syndrome de Münchhausen par procuration » : on rend quelqu’un…

    Paul Thomas Anderson : ” On peut tenir cette histoire entre ses mains “

    Le cinéaste américain insiste sur la dimension pragmatique de son nouveau long-métrage, qui aurait pu s’intituler ” The Master “. Le Monde | | Propos recueillis par Aureliano Tonet En bon Américain, Paul Thomas Anderson est un cinéaste pragmatique, plus prompt à détailler la confection de son huitième long-métrage, Phantom Thread, qu’à broder des théories sur le rapport de force entre les sexes lors des prochains Oscars, où il a glané six nominations.

    In the same category are

    Mort du journaliste et écrivain espagnol Ramon Chao L’écrivain, essayiste et journaliste espagnol Ramon Chao est mort, dimanche 20 mai à Barcelone, à l’âge de 82 ans. Ex-critique littéraire pour Le Mond...
    « La renaissance culturelle du Cambodge est un travail de long terme » Alors que le Cambodge connaît une forte répression politique, à quelques mois des élections législatives du 29 juillet, la culture demeure un espace d...
    TV – « De Rouen à Hiroshima, la guerre en plein ciel » Documentaire sur France 5 à 22 h 35 En ce 17 août 1942, il fait très beau sur la Normandie. Agé de 27 ans, Paul Tibbets, jeune pilote de bombardier am...
    Dove Wants Everyone to Stop Chasing "Likes" No matter who you are, it's nearly impossible not to fall prey to the concept of hoping people "like" your social media posts -- whether it's a ph...
    Cannes 2018 : Cédric Herrou, de retour à Cannes en « officiel » Quand Cédric Herrou est arrivé à l’hôtel Carlton, un vigile lui a fait signe et l’a félicité pour son combat. L’agriculteur de la vallée de la Roya, p...
    Kate Winslet Says 'No' to Retouched Photos: 'We Have a Responsibility' We expect to see fiction on the big screen, but you can't always believe what you see in celebrity magazine spreads and high-profile ads, either. T...

    Leave a comment

    Your email address will not be published. Required fields are marked *