Arabic AR Chinese (Simplified) ZH-CN English EN French FR German DE Japanese JA Portuguese PT Russian RU Spanish ES Ukrainian UK

L’édition publique et « le parti pris de l’ignorance »

Latest news

    « Aujourd’hui, la “Documentation photographique”, revue d’histoire et de géographie depuis 1947, est sur la sellette, malgré ses ventes remarquables. »

    Tribune. La Documentation française, éditeur de référence de l’Etat, a pour mission d’informer les citoyens et de nourrir le débat public. Associée aux Journaux officiels, elle forme la direction de l’information légale et administrative (DILA).

    A l’heure où l’info-divertissement et les fausses nouvelles gagnent un terrain inquiétant, cette voix ne semble pas de trop pour aider les Français à analyser et à comprendre les grands défis contemporains. Sa direction semble cependant renoncer peu à peu à tenir son rôle dans l’arène publique, sous prétexte de modernisation et de passage au numérique.

    Des questions de fond

    Fin 2016, la direction de la DILA supprimait Problèmes économiques. Cette revue, pourtant très rentable financièrement, a formé depuis son origine, en 1948, des centaines de milliers de citoyens et de décideurs. Elle a nourri un débat contradictoire, notamment à travers l’éclairage apporté par des articles issus de la presse étrangère. Si l’économie n’est pas au cœur du débat public aujourd’hui, quel domaine peut se targuer de l’être ?

    Fin 2017, la direction de la DILA enterrait sa collection « Réflexe Europe », le jour même où le président Macron prononçait un discours enflammé sur l’Europe à la Sorbonne : « L’Europe (…) c’est notre histoire, notre identité, notre horizon, ce qui nous protège et ce qui nous donne un avenir. » Cette collection posait pourtant des questions de fond : la construction européenne est-elle irréversible ? A quoi sert la Banque centrale européenne ? L’Europe peut-elle faire face à la mondialisation ? A croire que l’administration et les citoyens français comprennent si bien les rouages de l’Union européenne qu’ils peuvent désormais se dispenser d’y réfléchir.

    Regard occidentalo-centré

    View the original article: http://www.lemonde.fr/idees/article/2018/04/17/l-edition-publique-et-le-parti-pris-de-l-ignorance_5286547_3232.html

    Aujourd’hui, la Documentation photographique, revue d’histoire et de géographie depuis 1947, est sur la sellette, malgré ses ventes remarquables. La direction…

    L’édition publique et ” le parti pris de l’ignorance “

    Une trentaine d’universitaires et d’enseignants, parmi lesquels Patrick Boucheron, Michel Foucher, Sylvain Kahn s’alarment dans une tribune au ” Monde ” du sort réservé à la Documentation française et à ses publications. Tribune. La Documentation française, éditeur de référence de l’Etat, a pour mission d’informer les citoyens et de nourrir le débat public.

    In the same category are

    De la flamme au foyer D’abord, des monstres flamboyants, dont les tentacules orangés se dressent vers le ciel avant de dévorer la brousse. Et de lointains ancêtres, spectat...
    Donald Trump envisage la grâce posthume du boxeur Jack Johnson Après une série d’attaques contre le New York Times, puis James Comey, et après les funérailles de Barbara Bush, c’est un tweet de Donald Trump qui n’...
    « Au château de la Mothe-Chandeniers, un nouveau modèle économique pour les monuments menacés » Chronique. Chargé par le président de la République d’une mission d’identification du patrimoine en péril et de recherche de nouvelles solutions écono...
    Samuel Maoz, un cinéaste sur le front en Israël Après « Lebanon », le réalisateur israélien choisit d’explorer à nouveau le thème de la guerre dans son nouvel opus « Foxtrot ». Il avait 20 ans quand...
    Théâtre : « L’Eveil du printemps » brisé entre les murailles Les fleurs du printemps donnent parfois des fruits bien amers. Les jeunes héros de Frank Wedekind vont en faire l’expérience douloureuse, dans cette p...
    Ces œuvres d’art qui disparaissent des administrations françaises A l’Elysée, à l’Assemblée, dans des ambassades, de nombreuses œuvres se sont volatilisées. 2018, volatilisation d’œuvres à l’Assemblée Le 4 avril, Le ...

    Leave a comment

    Your email address will not be published. Required fields are marked *